lundi 2 mars 2015

Vert Céladon et ses lecteurs








VERT CELADON ET SES LECTEURS

















Parmi toutes les chroniques que j'ai publiées sur le Blog, celle intitulée "Sonia GANDHI - Le mariage des extrêmes" est celle qui a rencontré le plus grand succès avec 305 lecteurs. Il est vrai que l'histoire de la Présidente du Parti du Congrès Indien est assez passionnante et originale. J'en suis d'autant plus heureuse qu'elle m'a demandé un certain travail de recherche et de rédaction.



"Rita et Witold GOMBROWICZ" ont intéressé 282 lecteurs. Heureuse que ce couple hors du commun, tant par la personnalité et le talent hors normes de Gombrowicz, que par la beauté et la dignité de son épouse Rita, ait touché ceux qui me lisent.


  
Vient ensuite un petit poème sans prétention, écrit un jour comme ça, au fil de la plume, "GRIS PETIT CHEVAL", qui semble avoir séduit au moins 198 lecteurs, tout en considérant que l'illustration choisie, aspect auquel j'attache beaucoup d'importance, et qui me demande du temps, n'est pas pour rien dans son petit succès ...



La vie tourmentée de la grande romancière anglaise, Jean RHYS, "Jean RHYS - Parlez-moi d'amour" a trouvé 186 lecteurs, ce qui me réjouit car elle est hélas un peu méconnue en France, je lui suis très attachée et cet intérêt m'a touchée.



Une autre source de satisfaction, et de surprise aussi, est le chiffre de 173 lecteurs pour la chronique consacrée au grand architecte japonais Tadao ANDO, intitulée "Tadao ANDO ou l'esprit des lieux". Cette chronique n'avait suscité pratiquement aucun intérêt sur la page facebook et a rencontré son lectorat uniquement sur le blog Nul doute que le parcours original, tant personnel que professionnel, de l'architecte, aura beaucoup intéressé le lectorat.  



"Melle S et Une évocation du Grand Meaulnes et d'Alain Fournier" a enregistré 163 lecteurs. Ce grand classique de la littérature française, et le destin tragique de l'auteur du Grand Meaulnes, fauché en pleine jeunesse au tout début de la guerre de 1914-1918, ont trouvé un écho.



Ma chronique relative au livre de Rémi BRAUNEISEN "L'HEURE DU CHOIX", a intéressé 151 lecteurs, notamment en Alsace, puisque ce livre traite de la guerre de 1914-1918 et des choix auxquels furent confrontés les jeunes alsaciens, dont le grand-père de l'auteur, qui nous raconte son périple et sa terrible expérience de la guerre.




L'excellent film d'Isabelle CZAJKA  "LA VIE DOMESTIQUE", adaptation française du roman de Rachel Cusk "Arlington Park", a retenu l'attention de 141 lecteurs. Parmi mes chroniques sur le cinéma c'est celle qui semble avoir recueilli toutes les faveurs, et c'est très bien ainsi pour ce film qui fait honneur au cinéma français, même si une fois n'est pas coutume.




Dans le cadre de la rubrique "Paroles et Musique", c'est  "L'Air du sommeil" extrait du magnifique opéra de Jean-Baptiste Lully "ATYS" et le très beau texte de cet air, interprété par Paul Agnew, Cyril Auvity et Callum Thorpe, sous la direction de William Christie et ses Arts Florissants,  qui a eu la faveur de 115 lecteurs et auditeurs. Je suis assez surprise de cet intérêt, car il s'agit là d'une oeuvre baroque, exigente, et pas facile d'accès, mais il semblerait que les lecteurs de Vert Céladon aient l'esprit curieux.





Une courte chronique relative au "JOURNAL DE CATHERINE POZZI" et au "JOURNAL d'ANAÏS NIN", a rencontré 82 lecteurs ; ces deux oeuvres, illustrant admirablement une certaine sensibilité féminine, assez tragique pour Catherine Pozzi, plus joyeuse et libérée pour Anaïs Nin.




J'ai consacré une de mes premières chroniques au grand roman de Joseph ROTH "LA MARCHE DE RADETZKY", 79 lecteurs s'y sont intéressés.  Je suis très heureuse si j'ai pu, avec mes modestes moyens, contribuer à faire découvrir cet écrivain autrichien remarquable, auquel je suis particulièrement attachée, dont le destin fut hélas si tragique. Il nous reste heureusement son oeuvre.



"ELLE NE SAIT PLUS QUI JE SUIS", poème très personnel, semble avoir séduit 76 personnes. La poésie étant un genre difficile, je suis heureuse qu'il ait pu toucher un certain nombre de lecteurs.


Mon texte consacré au livre de Sophie DIVRY "LA CONDITION PAVILLONNAIRE", a intéressé 62 lecteurs. Ravie que cette jeune romancière, qui vit actuellement à Lyon, ait éveillé la curiosité, car son oeuvre est originale, et nous sort un peu des sentiers battus de la littérature française.



Enfin, j'ai publié également de nombreux haïkus, genre que j'affectionne particulièrement, et deux d'entre eux, ont davantage retenu l'attention, il s'agit du "Haïku du hasard" et "Les barricades mystérieuses", avec 63 lecteurs pour le premier et 61 pour le second. Le côté peut-être un peu mystérieux de ces deux haïkus, a sans doute séduit le lectorat de Vert Céladon ...


J'arrête là cette énumération, car je ne voudrais pas vous lasser et ne peux donc évoquer qu'une partie de mes publications, qui sont au nombre de 135 depuis la création du Blog en juin 2013.


Je terminerai en disant qu'une de mes satisfactions est d'avoir constaté que VERT CELADON avait sa vie propre, et qu'il avait trouvé une partie de son lectorat, indépendamment des réseaux sociaux, et notamment de facebook, où je publie la plupart de mes chroniques, critiques, poèmes et haïkus, et qui n'est pas la source principale de sa diffusion.



Si j'ai parfaitement conscience, comparativement à d'autres blogs, que VERT CELADON est une goutte d'eau dans la mer, il progresse tout de même régulièrement, et  c'est pour moi une grande source d'encouragement. Je déplore cependant que les commentaires soient si peu nombreux, la publication sur Google ayant parfois rebuté certains lecteurs, les exigences du moteur de recherche étant très contraignantes. Ayant été alertée par deux lectrices, ce problème est résolu, et chacun peut désormais s'exprimer librement et sans contraintes techniques.


Merci à toutes celles et ceux qui me font l'amitié de me lire, car je suis très heureuse de partager avec tous, mon amour de la littérature, du cinéma et de la musique.





















Christine FILIOD-BRES
2 mars 2015