mercredi 8 octobre 2014

La condition pavillonnaire - Sophie DIVRY









Janet Hill




La Condition Pavillonnaire

Sophie DIVRY




La Condition Pavillonnaire, c'est un peu "Desperate Housewives" en Savoie et dans le Nord Isère, durant les Trente glorieuses jusqu'à nos jours.


L'héroïne de Sophie DIVRY, prénommée M.A., clin d'oeil appuyé au plus célèbre archétype féminin de la littérature française, travaille dans une entreprise et élève ses enfants, dans une de ces zones pavillonnaires à la lisière de nos grandes villes, sorte de cités se voulant radieuses, pensées par des urbanistes et des politiques, à destination de la classe moyenne.


Où l'on voit cependant, que l'insatisfaction féminine a encore de beaux jours devant elle en littérature, à travers le récit de la vie d'une femme, confrontée au vide existentiel et qui, pétrie des idéaux de sa jeunesse, n'aurait pas imaginé que ça allait se passer comme ça ...


Un récit juste, ironique et sans concessions, qui nous rappelle, s'il en était besoin, que comme le disait Witold Gombrowicz, dont ce fut le credo, la jeunesse est le bien le plus précieux, mais qu'hélas, il est parfois trop tard, lorsque l'on prend conscience que l'on s'est peut-être fourvoyé.


Christine Filiod-Bres
8 octobre 2014










Sophie DIVRY