jeudi 15 mai 2014

De tout, un peu ... Régine Deforges







Régine Deforges - 1935 - 2014


Régine Deforges


"Si je suis libre sexuellement ? Ce n'est pas aujourd'hui que je vous dirai le contraire ! Aussi loin que je m'en souvienne, les choses du sexe m'ont toujours attirée. Ne trouvant pas de réponse dans ma famille, c'est la littérature érotique qui m'a ouvert l'esprit. Cette liberté là s'inscrit dans un désir plus large de liberté, que j'ai toujours eu.

Je suis née comme ça, ne supportant pas les contraintes. J'en ai très tôt appris le prix. Par exemple, quand ma famille, sachant que j'allais être "fille-mère", n'a plus voulu que je m'occupe de mes neveux. Ou, plus tard, quand ma fille se faisait traiter de bâtarde à l'école ...




Se décréter libre sexuellement ne suffit pas. Il faut être assez forte, ou inconsciente comme je l'étais, pour être prête à l'assumer. Car ce n'est pas facile, la liberté, ça signifie souvent être seule, contre les autres, leur morale et leurs préjugés.


Aujourd'hui, mon seul regret est de ne pas avoir eu encore plus d'amants. Je n'ai qu'un conseil à donner aux femmes : faites l'amour autant que vous le pouvez, multipliez les aventures."


Régine Deforges
Quelques jours avant sa mort le 3 avril 2014 




Jean-Honoré Fragonard