samedi 5 octobre 2013

Portrait






Dorothy Parker - 1893 - 1967




Dorothy Parker 

"J'ai été riche, j'ai été pauvre, mais croyez-moi, riche c'est mieux."





J'aime beaucoup Dorothy Parker. Journaliste, chroniqueuse, romancière et scénariste américaine. Son oeuvre, empreinte d'un grand réalisme et d'une belle finesse d'observation, est teintée d'ironie et d'acidité. Elle avait la dent dure et une plume acérée, d'une lucidité sans faille.



Elle était tellement brillante. Hélas, ça ne lui a pas servi à grand chose, bien au contraire, ce qui m'a foi ne m'étonne guère, et semble être la règle pour ce type de tempérament féminin. Est-ce que ça a vraiment changé ?



Christine Filiod-Bres
4 octobre 2013



















Pendant de nombreuses années, Dorothy Parker fut la seule femme  membre du  fameux groupe
de journalistes, chroniqueurs, intellectuels, dit de "L'Algonquin table"  qui se réunissait chaque fin d'après-midi  dans ce grand hôtel mythique de la Ve avenue et qui fit la pluie et le beau temps sur la vie littéraire et intellectuelle de New York













Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire