mercredi 4 septembre 2013

Littérature - Notule








Patrick MODIANO







Patrick Modiano sait mieux que personne, évoquer la  mélancolie d'un téléphone qui sonne, dans le vide d'un improbable appartement parisien.


Les déambulations de ses personnages, à l'identité trop fragile, dans le Paris de l'Occupation et de l'après-guerre, sont fascinantes, et ses héroïnes, un peu déclassées, ont rendez-vous avec des hommes énigmatiques, qui les laisseront désenchantées.



Christine Filiod-Bres

2013 











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire